67% des DSI européens bloquent Facebook dans leur entreprise

Image

 

Selon l’étude Killer Apps 2012* réalisée par le fournisseur de réseaux et d’hébergement Easynet et Ipanema Technologies, une grande partie des DSI et responsables européens des systèmes d’informations perçoivent les réseaux sociaux comme une menace.

D’ailleurs, 67% des CIO et es directeurs IT européens affirment bloquer l’accès à Facebook dans leur entreprise, 60% bloquent YouTube, 49% Twitter et 56% interdisent l’accès à toutes les vidéos online.

Ce qui reviendrait, selon certains analystes et professionnels à se tirer une balle dans le pied.

Refuser d’intégrer les médias sociaux à son entreprise aurait plusieurs inconvénients : perte de clients, mise en place de stratégies marketing inefficaces, démotivation du personnel, perte de l’avantage concurrentiel.

« Il est risqué de bloquer les réseaux des médias sociaux. Je suis fortement étonnée par ces statistiques démontrant qu’autant d’entreprises le font. Le retour sur investissement des médias sociaux est simplement la garantie de l’existence de votre entreprise d’ici cinq ans. Plus de la moitié de la population mondiale a moins de 30 ans et n’a jamais connu un monde sans Internet. Pour ces jeunes, Internet – et les médias sociaux par conséquent – est un mode de vie. […] », souligne Lisa Myers, P-DG de Verve Search, une agence spécialisée en SEO et « social media ».

Développer une présence sur des réseaux sociaux comme Facebook permet surtout « de créer un dialogue bien meilleur avec les clients et ainsi les fidéliser », note Justin Fielder, CTO chez Easynet.

*Méthodologie :

Etude conduite en ligne auprès de 550 répondants constitués de DSI (25%), directeurs IT (25%), responsables IT (25%), gestionnaires de réseaux (25%) de grandes entreprises en Europe (Royaume-Uni, France, Espagne, Italie, Belgique, Bénélux).

 

Source