Faut-il avoir vraiment peur des virus sur Android ?

 

On savait déjà qu’Android était l’un des nouveaux terrains de jeu des pirates et des auteurs de malwares. Mais ce que l’on ignorait, c’était à quelle point les programmes malveillants avaient envahi la plate-forme mobile de Google. Du moins, selon Kaspersky Lab. D’après le spécialiste russe, 14.900 nouveaux programmes malveillants sont ainsi apparus pendant le deuxième trimestre 2012.

Près de la moitié d’entre eux sont des trojans, avec pour objectif de dérober et d’installer d’autres applications malveillantes. Un quart sont des trojans SMS, dont le but est d’envoyer des messages à des services surtaxés. Et un cinquième de ces malwares ouvrent une backdoor, afin qu’un pirate puisse prendre le contrôle de l’appareil à distance.

Des chiffres exagérés ?

Reste que dans un rapport établi par F-Secure, la situation est bien moins tragique. Ainsi, il n’y aurait eu, sur la même période, que 40 nouveaux malwares sur Android. Et parmi eux, seulement 19 appartenant à une nouvelle famille. Pas de quoi s’alarmer, donc.

Du coup, qui faut-il croire ? Et surtout, comment les malwares sont-ils répertoriés chez les éditeurs pour qu’un tel écart se produise ?

 

 

 

Source

Advertisements